Le navigateur Franck Cammas s’est grièvement blessé à la jambe droite lors d’un entraînement en mer, en baie de Quiberon.
Franck Cammas s’est grièvement blessé à la jambe droite lors d’un entraînement en mer ce lundi après-midi en baie de Quiberon. L’hélicoptère Dragon 56 est venu prendre en charge le navigateur et le transporter à l’hôpital de Nantes.

Franck Cammas, âgé de 42 ans, naviguait en baie de Quiberon ce lundi après-midi avec son équipe, à bord d’un des catamarans à foils GC32 d’entraînement de l’équipe.
Lors du départ de l’une des manches de préparation, dans un vent d’une vingtaine de nœuds, et alors qu’il était à la barre, Cammas est passé par-dessus bord avant de heurter le safran de sa jambe droite alors que le catamaran à foils était lancé à pleine vitesse.

« Lors d’une manœuvre sur une procédure de départ, à un moment où on accélère assez fortement, Franck est passé par-dessus bord pour une raison qu’on ne connaît pas et, malheureusement, son pied a été frappé par le safran (qui se trouvait hors de l’eau à ce moment-là), a précisé Vincent Borde, responsable de la communication du défi français. Avec la vitesse, ça fait un choc qui est assez violent. Son pied a été abîmé ».

Cammas a été rapidement récupéré à bord d’un bateau semi-rigide d’assistance et rapatrié à terre, où l’attendaient les sapeurs-pompiers et un médecin du Samu. Il a ensuite été évacué par hélicoptère vers l’hôpital de Nantes, où il a été « très rapidement pris en charge ».
A 18 heures, le skipper français était en salle d’opération « ou sur le point d’y être », a confié un proche. La gravité de sa blessure n’a pas été précisée. Il se serait grièvement coupé la cheville. Son pied aurait été en partie sectionné.

Groupama Team France ne souhaite pas communiquer dans l’immédiat, attendant d’obtenir plus d’informations de la part du corps médical.
L’accident de Franck Cammas « chamboule les plans » du Groupama Team France en vue de la Coupe de l’America 2017, mais, pour son équipe, le skipper a « une seule idée en tête : c’est revenir ».

« Dans un premier temps, c’est vrai que ça chamboule les plans », a reconnu Vincent Borde, « car Franck est le barreur d’un des bateaux ».

« Mais il a certainement une seule idée en tête : c’est revenir », a-t-il ajouté dans un entretien avec France Bleu Breizh Izel. « Quand ? C’est trop tôt pour le dire, laissons aux chirurgiens le temps de l’opérer. Mais le projet continue, on ne doute pas de sa capacité à reprendre la barre du bateau dans les meilleurs délais »

Le navigateur met actuellement en place un centre de formation en partenariat avec l’École nationale de voile de Quiberon. Un centre de formation qui doit d’abord détecter celles et ceux qui rêvent d’apprendre… à voler sur l’eau en vue de la prochaine coupe de l’America.

Link: juanpanews.com