En route pour le nord du Maroc, avec sa gastronomie et son folklore, et traversée du détroit de Gibraltar du nord au sud et d’est en ouest en un week-end

DESCRIPTION

Aujourd’hui, nous avons décidé d’explorer la côte nord de l’Afrique et de nous rendre jusqu’à la ville la plus importante du nord du Maroc. Tanger est le deuxième centre économique du royaume après Casablanca. Elle se trouve dans une phase de transformation très rapide en une métropole moderne et est la porte entre l’Afrique et l’Europe.

Nous devrons prendre la mer tôt, car une distance de 30 milles nous attend et il est conseillé de faire la traversée avec des vents faibles tant d’est et d’ouest, bien que cela soit toujours plus conseillé avec des vents d’est qui nous aideront à traverser le détroit dans la direction opposée au courant prédominant. L’idéal serait de nous rendre à Tanger avec le vent d’est et de revenir avec le vent d’ouest. En partant de la marina d’Alcaidesa, nous nous dirigerons vers Punta Carnero, à l’extrémité ouest de la baie d’Algésiras, et nous pourrons ensuite mettre cap directement vers Tanger. Cependant, l’idéal serait de mettre cap vers le sud et de s’approcher de l’Afrique, car avec un cap direct nous serions obligés de naviguer sur de nombreux milles dans des couloirs de navigation à sens unique dans le détroit, ce qui toujours préférable d’éviter, en essayant de traverser aussi perpendiculairement que possible ces couloirs. Pendant la traversée, nous pourrons profiter de la biodiversité du détroit.

Une fois sur la côte marocaine, nous devrons hisser le pavillon de courtoisie du pays. Il est conseillé de ne pas trop s’approcher de la côte et de laisser une distance d’au moins 3 milles, car il existe généralement des engins de pêche à la visibilité réduite. Cinq milles avant d’arriver à Tanger, nous verrons sa baie se dévoiler sous nos yeux et devrons faire attention à une épave à éviter à proximité du port qui est bien indiquée sur les cartes et par la signalisation.

À Tanger, nous pourrons faire une multitude de choses allant de profiter de son port de plaisance moderne et de sa plage jusqu’à se perdre dans la ville où il ne faudra pas rater sa Kasba, une ancienne enceinte fortifiée au sommet d’une des collines de la ville. De là, nous passerons par sa médina où il est possible d’acheter les articles les plus variés. Nous pourrons aussi y manger du poisson frais dans l’un de ses restaurants à un prix beaucoup moins cher qu’en Europe.

Avec plusieurs jours à Tanger, il est conseillé d’aller voir le cap Spartel et les grottes d’Hercule. Il est même possible de faire une promenade à dos de chameau. Une visite fortement recommandée à Tanger est celle de la médina d’Asilah, située à environ 30 km au sud sur la côte atlantique et qui est l’un des endroits les plus charmants du nord du Maroc.

Une route possible avec quelques jours de libres, et si les conditions météorologiques le permettent, serait une route circulaire par le détroit. Si elle est bien planifiée, elle nous permettrait d’avoir toujours des vents favorables en sortant d’Alcaidesa Marina avec cap pour Ceuta où nous pourrions passer la nuit et profiter de la ville, pour ensuite continuer vers Tanger avec l’aide du vent d’est. Une fois à Tanger, nous pourrons nous perdre dans sa médina et profiter de ses plages jusqu’au levé du vent d’ouest, le moment où nous traverserons alors le détroit avec un nouveau cap vers le nord pour la plage de Bolonia dont le mouillage ne convient qu’en cas de météo vraiment bonne. Il est donc nécessaire de choisir le bon moment. De là, nous continuerons avec le vent en poupe jusqu’à notre port de base.

MÉTÉOROLOGIE

Lors de cette occasion, nous traverserons le détroit d’est en ouest et inversement en plus du nord au sud. Il est important de garder à l’esprit qu’un courant entrant en Méditerranée est compensé par les courants de marée sortants. Pour planifier la route d’un point de vue général, il conviendra de bien prêter attention à ce courant entrant. Nous devrons également prendre en compte que les vents d’ouest sont accélérés en passant par le détroit, nous recommandons donc d’effectuer la traversée sous des vents d’est qui s’accélèrent dans la partie occidentale.

CONSEILS

Il est très important de bien choisir les conditions météorologiques en prenant en compte que nous naviguons dans le détroit, l’une des zones les plus compliquées à naviguer au monde du fait de ses conditions météorologiques et de son trafic maritime. Nous devons faire très attention aux ferries et aux navires marchands qui entrent et sortent de la baie d’Algésiras, et en arrivant à Tarifa, aux ferries qui entrent dans le port, surtout si nous naviguons en été, période de l’année où la circulation augmente considérablement. Il est important de traverser les couloirs de navigation à sens unique aussi perpendiculairement que possible, en évitant toujours les navires marchands à la manœuvrabilité limitée dans cette zone. Nous devrons également faire attention en passant devant Tanger Med à cause du trafic marchand et des ferries dans la zone. Il est préférable de laisser une distance d’environ trois milles de la côte marocaine pour éviter également les petits bateaux et les engins de pêche. Pendant la saison de la pêche au thon, début juillet, nous devrons faire attention à la multitude d’embarcations sportives qui sortent pour cette pêche.

Type de navigation: Costera
Distance en milles: 30 Miles Nautiques
Durée: 2 jour/s
Degré de difficulté: Moyens
Termine à port de base: OUI
Villes: Tangier
GPS: 35º 47′ 32 » N 5º 47′ 44 »W
Costas: Baie d’Algésiras, détroit de Gibraltar et nord du Maroc