A Alcaidesa Marina, nous vous attendons tous aux Portes de la Méditerranée, dans le détroit de Gibraltar, entre novembre et décembre, les meilleurs mois pour traverser l’Atlantique.

Traverser l’Atlantique à la voile est un rêve et une expérience inoubliable pour de nombreux amateurs de voile. Le premier à le faire fut Christophe Colomb, il y a bien longtemps, en 1492. Depuis lors, chaque année, de nombreux marins partent sur les traces de Colomb avec leur voilier. Aujourd’hui, la route est toujours la même. Seules les dates changent, car Christophe Colomb traversa l’océan Atlantique en été, le 3 août, au beau milieu de la saison des ouragans, et revint par les Açores en hiver.

Dans la navigation en mer, et surtout dans la navigation océanique, la planification est d’une importance majeure. Il faut absolument étudier la route à prendre pour profiter des meilleures conditions météorologiques, et minimiser ainsi les risques de mauvais temps. La planification est également importante car naviguer avec des vents et des courants favorables est essentiel pour la navigation en mer.

Traverser l’Atlantique doit se faire avec des vents favorables. En direction de l’ouest depuis l’Europe, ce sont les alizés qui doivent être mis à profit. Les alizés du nord-est s’étendent du nord de l’Equateur, permettant de naviguer de la côte africaine jusqu’à la mer des Caraïbes avec des vents favorables. La limite nord des alizés se trouve à environ 30 degrés de latitude nord. Plus on se rapproche de cette limite, moins les vents sont constants. De janvier à mars, les alizés ont une force moyenne 3 ou 4, mais peuvent parfois atteindre une force de six ou même sept.

Le principal danger qu’il faut à tout prix éviter lors d’une traversée de l’Atlantique à la voile sont les fortes tempêtes tropicales, en particulier les ouragans. Les ouragans sont un phénomène bien étudié et selon les statistiques, nous pouvons affirmer que la saison des ouragans s’étend du 1er juin au 30 novembre, et affecte l’océan Atlantique, la mer des Caraïbes et le golfe du Mexique. En dehors de ces dates, de fortes tempêtes tropicales et des ouragans ont été enregistrés, en particulier à la mi-novembre, mi-mai et à la fin du mois de mai, mais ils restent plutôt rares.

Si nous partons du sud de l’Espagne, nous pouvons retarder le départ jusqu’à octobre ou novembre, en sachant que plus nous attendons, pires pourront être les conditions météorologiques aux alentours des Îles Canaries. A Alcaidesa Marina, nous vous offrons un lieu privilégié pour sauter le pas, avec un excellent accès par voie terrestre, maritime et aérienne, dans un cadre privilégié aux Portes de la Méditerranée, au cœur du détroit de Gibraltar. Un endroit parfait pour attendre ces conditions météorologiques idéales afin de commencer la prochaine étape en direction des Îles Canaries.

Dans notre Marina se trouve un large éventail d’entreprises dédiées à l’entretien et à la préparation de votre bateau afin que vous puissiez partir avec la meilleure garantie

Et vous pouvez également profiter des nombreuses offres de notre station d’accueil, ou dans nos couchettes.

Une autre possibilité est de préparer le voyage en plusieurs étapes, en prenant le bateau vers le détroit en été et en le laissant à Alcaidesa Marina jusqu’à pouvoir continuer le voyage. La Ligne a un bon accès aérien avec l’Europe depuis Malaga et avec le Royaume-Uni depuis Gibraltar.

En raison des ouragans, une traversée de l’Atlantique à la voile doit se faire en Novembre ou début Décembre. Si nous retardons le départ, nous aurons alors moins de temps pour naviguer dans les Caraïbes.

Depuis les Îles Canaries, se trouve une route facile, rapide et pratique grâce aux vents à une latitude proche de 20° N, 30° W. Comme le dit le vieux dicton marin : « Direction le sud, jusqu’à ce que le beurre soit fondu. » Cette route n’ajoute que 200 ou 300 miles plus, mais vous pouvez prendre les alizés un peu avant, et en empruntant la route directe des Canaries, il est possible de prendre des vents contraires ou prendre une mer plus épaisse en raison d’une dépression située plus au nord.

Le retour vers l’Europe peut commencer en avril, à destination des Bermudes pour naviguer vers les Açores en mai, et pour rentrer chez vous en juin, soit vers l’Europe du Nord, l’Espagne ou l’Europe du Sud.

Lors de la planification du voyage de retour, il faut tenir compte des réserves de carburant. Une bonne réserve de carburant peut devenir essentielle, surtout lors de la traversée en direction de l’est, où l’anticyclone des Açores en été peut nous donner des jours ou même des semaines d’accalmie.

Lorsque vous revenez de l’Atlantique, nous vous attendrons aux Portes de la Méditerranée, notre marina est l’endroit parfait pour démarrer l’été en Méditerranée. Consultez nos tarifs pour des séjours plus longs.

Au total, nous pouvons considérer environ 8 à 10 mois pour un voyage ayant assez de marge pour ne pas rencontrer de tempêtes, de tempêtes tropicales ou d’ouragans, et afin que vous puissiez profiter des Caraïbes et de chaque voyage.

Type de navigation: Oceánica
Distance en milles: 3800 Miles Nautiques
Durée: 20-30 jour/s
Degré de difficulté: Haut
Termine à port de base: Non
Villes: La Línea, Las Palmas de Gran Canaria, Caribe
GPS:
Costas: Atlantique